La vaisselle tête de mort une tendance 2020

Gothiques, pirates, corsaires et bikers, la tête de mort n’a pas fini de séduire et s’invitent sur nos tables pour un effet décoration waouh.  Il y a peu de temps, je souhaitais organiser une fête d’anniversaire sur le thème des pirates pour mon époux afin de célébrer son trentième anniversaire. En tant que maître de cérémonie et capitaine du pavillon, il était impératif de trouver un verre tete de mort digne des meilleurs corsaires. J’ai trouvé sur ce site Trashskull des modèles de qualité et très réalistes, dont mon favori avec les ossements humains sur l’ensemble de la coupe, un vrai chef d’oeuvre artistique. De plus pour rester dans le thème, ce site vous propose des carafes à whisky ou rhum design, moulé dans une tête de mort le breuvage n’en parait que plus coriace et pour les têtes dures. Niveau tarif, le site propose des prix attractifs et des promotions régulières, alors à vos breuvages, levez vos verres, bande de pirates.

calaveras-mexiqueEngouement de la tête de mort au travers de l’histoire

Au Mexique, les têtes de mort appelées calaveras et autres skeletons sont mis à l’honneur au cours de la fête des Morts, mais on retrouve à bien d’autres occasions  des crânes et têtes de mort dans le quotidien tel que sur de nombreuses pochettes et couverture de disque métal, hard rock, sur des vêtements gothiques ou des blousons cuirs de bikers ainsi que d’innombrables tatouages. Ce pied de nez à la mort, reflète souvent un côté rebelle et aventurier, un esprit tête brûlé et mystique provoquant la vie, les têtes de mort ont su se faire une place de choix dans notre quotidien. Dans l’art, le crâne a su trouver sa place sous une tout autre symbolique, à savoir la vertu des papes, mais pour Dali et Picasso ce crâne devient un véritable art de sculpture et une métaphore du temps qui passe et de l’importance de profiter du moment présent.

 

Posts created 6

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut