Les numéros> aladin 346 aout 2017

Nos pistes pour trouver les bonnes brocantes

La question du choix d'une brocante populaire acceptant des exposants amateurs n'est pas simple. Si aucune recette miracle n'existe, la combinaison de différents indices peut nous aider à nous forger une opinion.

Quand l’art est un métier

C’est l’été et les mateurs d’antiquités et brocante se laissent volontiers tenter par une promenade sur les salons de métiers d’art. C’est dans ces lieux que l’on prépare les antiquités des générations à venir. Voici une sélection non exhaustive de talents dans toutes la France.

On en pince pour le lin et le chanvre !

Les goûts changent, et le beau reste. Les belles pièces raffinées de linge ancien sont toujours recherchées tandis que la tendance est au «rustique». Lin et chanvre se disputent la primauté. Une fois n’est pas coutume : mélangeons les torchons et les serviettes.

Les objets en verre mercurisé

 

Très populaires au milieu du XIXe siècle, les objets en verre mercurisé racontent leur histoire entre technique, tradition et mode.

 

Les maquettes d’avion

 

Messieurs, passons au fumoir !

Elles habillent avec élégance la fumée des meilleurs Habanos. Les bagues de cigares signent un art de vivre.

 

Ô Corse, île d'amour

C'est un joyau de la Méditerranée occidentale, où la mer et le soleil célèbrent leurs noces. Au cœur de l'été, retrouvons Corsica di tandu (la Corse d'autrefois) ...

 

Des lunettes vintage pour un look moderne

Jamais sans mes lunettes ! Pas seulement pour se protéger ou mieux voir, mais aussi pour le style. À la Hepburn ou comme Steve MacQueen, les lunettes de soleil sont un accessoire de mode à choisir avec soin.

 

Malicorne, au pays de la faïence

Depuis 1747, Malicorne-sur-Sarthe produit des faïences. Cette charmante petite ville située au sud-ouest du Mans possède encore deux manufactures et plusieurs artisans indépendants qui travaillent dans le respect de la tradition. Rencontre.

 

Le fer-blanc pour une déco rustique

Ils ont servi humblement des générations de ménagères et de paysans. Quand ils étaient fatigués, on appelait le ferblantier, artisans habiles, mais moins reconnus que leurs confrères du cuivre. Après quelques années d’inactivité, les objets en fer-blanc reviennent dans nos maisons.